Publié le 21 septembre 2019 à 19h06 (il y a 5 mois environ) dans « Ça se passe au Musée »
Archives,  bijoux et parures en fête
Inauguration de la 6e exposition de préfiguration du MuMa.
© Source : Conseil départemental de Mayotte - DCIP

Pour la 36e édition des Journées européennes du patrimoine (JEP), le Conseil départemental proposait trois rendez-vous aux archives, au MuMa et devant les locaux de la Direction de la culture et du patrimoine (DCP).

Programmée ces 21 et 22 septembre, cette 36e édition s'articulait autour du thème européen "Arts et divertissement". Un thème scrupuleusement respecté et illustré dans le programme du Département. Présents aux archives départementales pour l’ouverture, le préfet de Mayotte Jean-François Colombet et le Conseiller départemental Bourouhane Allaoui en charge de la culture ont pu notamment découvrir l’exposition intitulée « Le fonds patrimonial de la bibliothèque des Archives départementales de Mayotte, une richesse exceptionnelle » destinée aux chercheurs, aux étudiants et à toute personne intéressée par l’histoire de Mayotte et de la région océan Indien occidentale. Le public ne s’y est pas trompé qui est venu toute la journée découvrir les archives départementales, ces lieux souvent méconnus et porteurs d’histoire.

L’exposition « Parures dans les fêtes et cérémonies à Mayotte », présenté dans la zone d’activité Maharaja par la DCP, permet, de son côté, de valoriser un aspect de la richesse patrimoniale mahoraise, au travers de la mise en exergue de tenues vestimentaires, d’ornements et de bijoux, à des moments et évènements spécifiques de la vie mahoraise, qui relèvent aussi bien du monde des vivants que de celui des esprits. Là encore, des danses et des animations ont rythmé la journée. 

Le MuMA a lui inauguré la 6e exposition de préfiguration. Elle porte sur « l’atelier du bijoutier », avec la reconstitution de l’échoppe de Dahalani Tamimou à Sada, maître et artisan de renom. Cette présentation donne à voir les coulisses (« l’arrière-boutique »), rarement accessibles au public, de la création artistique de l’orfèvre. Une conférence, des saynètes ont rythmé cet après-midi « en or ».
Aux archives comme au MuMa, les JEP se poursuivent demain, et bien au-delà pour l’exposition sur le bijou…